Inscription à la newsletter
Se connecter
Menu
02/07/2021

Fondée par un kedger, découvrez Epi'Boujou, une structure pour mieux consommer !

Rencontre avec William Baillehache (promo 2011), aujourd'hui fondateur d'Epi'Boujou : une structure coopérative appartenant à l'économie sociale et solidaire (ESS) visant à promouvoir le mieux consommer.

Le projet Epi’Boujou a pour but de démocratiser le “Mieux consommer”. Il s’agit de faire davantage appel aux produits locaux, biologiques, ayant un impact minime sur l’environnement tout en valorisant davantage le travail de nos producteurs locaux. Le projet se décompose en 4 grandes activités :

  • Drive éco-responsable par un site internet sécurisé (click & collect) ;
  • Vente de produit éco-responsables en vrac sur les marchés ;
  • Animation et sensibilisation sur les thématiques de développement durable ;
  • Construction de mobilier à base de matériau de réemploi.

 


INTERVIEW 💬

Pour commencer, parlez-nous de votre parcours scolaire : quelles formations avez-vous suivies à KEDGE et avant d'arriver à KEDGE ?

Après un passage à la Faculté d'économie et de gestion de Rouen, j'ai obtenu un DUT GEA en 2008. J'ai ensuite intégré le programme PGE à KEDGE grâce au concours Ecricome. J'ai effectué mon parcours à Marseille avec une orientation Marketing et communication. J'ai terminé mon cursus sans césure au sein du campus de Marrakech qui a ouvert la même année.

Durant ma scolarité à l'école,  j'ai travaillé pour l'association des diplômés. Nous avons fait un audit des bonnes pratiques pour déployer des actions concrètes afin de donner plus de poids à notre réseau de diplômés. Une des actions retenues a été la mise en place de la cotisation à vie !

EN SAVOIR PLUS SUR LE PGE DE KEDGE

 

Racontez-nous votre parcours une fois vos études terminées : quels postes avez-vous occupés ? Qu'est-ce que ces postes vous ont appris ?

J'ai rejoint en tant que chef de projet pour une agence d'événementiel sportif à Paris pendant 3 ans. Cela m'a permis d'évoluer autour d'un sport passionnant qui est le golf et aussi de travailler pour des grands comptes et partenaires du golf Français. Cela a été très enrichissant même si mélanger travail est passion est souvent une bonne idée, cela peut aussi peser... Ensuite, je suis parti vivre un peu plus d'un an en Afrique du Sud où j'ai travaillé pour l'industrie des jeux d'argent en ligne. A mon retour, j'ai souhaité me réinstaller dans ma ville d'origine (Le Havre) pour y installer un projet de Food Market. Ce projet n'a pas vu le jour et j'ai rebondi avec différentes expériences dans des milieux différents. J'ai notamment travaillé pour une startup parisienne (rachetée aujourd'hui par Doctolib) en tant que Biz Dev puis j'ai rejoint une association basée au Havre en tant que coordinateur.

LINKEDIN - WILLIAM BAILLEHACHE

 

Quel(le) est votre projet/situation aujourd'hui ? Comment avez-vous eu l'idée et l'envie de faire ce que vous faites aujourd'hui ?

Actuellement, je co-dirige une société coopérative : Epi'Boujou. L'envie d'entreprendre a toujours été forte chez moi et une discussion avec des amis nous a mis sur les rails pour entreprendre ce projet. J'ai toujours voulu faire bouger les lignes et contribuer (modestement) à rendre le monde meilleur. Nous avons une mission incroyable qui est de démocratiser "le mieux consommer". La structure coopérative que nous avons créée est un outil formidable pour déployer plein de projets qui ont du sens. Nous portons actuellement 4 activités (une épicerie vrac itinérante sur les marchés, un drive zéro déchet, des actions de sensibilisation, et de la construction de mobilier à base de palettes et de matériau de réemploi).

EPIBOUJOU.FR

 

Pour l'avenir, les pistes de développement sont nombreuses, mais avant de grandir, nous allons devoir nous structurer et pérenniser nos emplois. Les développements se feront sur notre territoire. Il y a différentes pistes de développement pour contribuer à une consommation plus respectueuses de l'homme et de l'environnement.

 

Si vous deviez donner un conseil aux diplômés de KEDGE qui aimeraient faire comme vous, quel serait-il ?

Mélanger travail et passion est une bonne idée, mais attention, la passion pourrait avoir tendance à se dissiper. Dans tous les cas, il faut aller au bout de ses envies. Trouver un métier qui a du sens et pour lequel on a envie de se lever le matin.

Mon parcours à KEDGE m'a donné les compétences et la méthodologie pour travailler en mode projet autour de différents sujets. Du sport, au e-commerce en passant par la vie associative, j'ai pu construire ma carrière sereinement et réaliser mes missions avec sérénité et expertise.

 

Autre chose à ajouter, un message à faire passer ?

Suivez notre développement, nous allons avoir besoin de forces vives pour absorber les nombreuses missions et challenges qui s'offrent à nous.

EN SAVOIR PLUS

 

Suivre Epi'Boujou sur les réseaux sociaux :

VOUS ÊTES NOMINÉ(E), VOUS LANCEZ UN PROJET, UNE START-UP ?

0 Commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

Commentaires